top of page

Abonnez-vous à notre liste de diffusion

BANQUE DES TERRITOIRES OU LE THÉÂTRE D'UNE GRANDE PREMIÈRE POUR LA FABRICATION DISTRIBUÉE

Ce 21 juin n'était pas seulement le 40e anniversaire de la fête de la musique, c'était également une grande première pour la fabrication distribuée ! La Banque des Territoires a accueilli une conférence dans son Hub des Territoires sur "Les micro-usines au cœur de l'industrie agile et durable des territoires". De nombreux acteurs prestigieux étaient présents pour intervenir. Parmi eux COSMYX et Distrifab ont effectué une démonstration LIVE de la fabrication distribuée qui a rencontré un franc succès !



Avant toute chose, qu'est-ce que la Banque des Territoires ?


Créée en 2018, la Banque des Territoires est directement rattachée à la Caisse des Dépôts. Elle est destinée à faciliter la réalisation des projets d'acteurs territoriaux grâce à une expertise en conseil et en financement. Son but est de construire les territoires de demain en s'appuyant sur le tissu local. Depuis sa création, la Banque des Territoires a injecté 58 milliards d'euros dans les territoires dont 9,6 milliards depuis 2020 dans la relance économique. La Banque des Territoires est un acteur majeur de la relance économique, sociale et écologique pour la France de demain. C'était donc tout naturel que la structure accueille un évènement où il serait question de fabrication distribuée.


Présentation de l'évènement du 21 juin 2022


Le Hub des Territoires a proposé une présentation d'une nouvelle forme d'industrie : les micro-usines. Les micro-usines, véritables "manufactures de proximité", proposent une façon de produire flexible, connectée et au plus près des besoins. Elles constituent donc de véritables outils de résilience territoriale par leur organisation permettant de construire des chaînes de productions efficientes et distribuées sur les territoires. Cette journée a été organisée par Territoires d'Industrie et France Tiers Lieux (ndlr, description de l'évènement par les organisateurs).



Introduire le sujet "Les micro-usines au cœur de l'industrie agile et durable des territoires"

Initialement prévue entre 9h30 et 11h, cette conférence aura nécessité plus de 2h pour faire intervenir tous les acteurs et aborder les différents aspects de ces nouveaux modèles industriels que sont les micro-usines et la fabrication distribuée.

Après une introduction de François Blouvac, responsable du programme Territoires d'Industrie pour la Banque des Territoires et la présentation des micro-usines dans les territoires et l'industrie, Adélaïde Albouy-Kissi a pris la main pour rentrer plus dans le détail et réellement introduire la fabrication distribuée. Maître de conférences en informatique appliquée, Adélaïde est une experte des enjeux de la fabrication distribuée. Proche des Fablabs et rédactrice d'une étude autour des micro-usines, Adélaïde a pu expliquer l'importance pour l'industrie 4.0 d'adopter le modèle des micro-usines et la fabrication distribuée. Elle explique :

"Les micro-usines c'est quoi ? En fait, ce sont des usines qui vont s'inscrire dans un paradigme de production locale. Elles peuvent être fixes, elles peuvent être mobiles et en fait elles vont utiliser des ressources qui vont être liées à la localité pour pouvoir produire sur-mesure et surtout à proximité de la consommation".

Une application simple et directe de la fabrication distribuée.



Des intervenants qui poussent les micro-usines et une idée de la fabrication distribuée



Les intervenants ont amené petit à petit le sujet et la démonstration de la fabrication distribuée. Leur passage successif amenait tous vers la démonstration de COSMYX et Distrifab sur notre capacité à gérer et rendre opérationnel le modèle économique et industriel qu'est la fabrication distribuée. Renan Devillieres a pris la suite d'Adélaïde Albouy-Kissi pour aborder le sujet de l'hybridation de la technologie dans l'industrie, sujet central de l'industrie 4.0 et de l'adoption du modèle des micro-usines et de la fabrication distribuée par les industriels. Se sont succédé par la suite des représentants de Dassault Systèmes, du Ministère des Armées, Gazelle Tech et Fermalab. Ces quatre entités appliquent au quotidien les micro-usines de l'alimentaire, à leur utilisation sur des terrains d'opérations extérieurs à l'industrie automobile, tous appliquent, parfois sans vraiment connaître le terme, la fabrication distribuée.



Le sujet des territoires, manufactures de proximité et les Tiers Lieux au cœur des micro-usines et de la fabrication distribuée



Anthony SEDDIKI, président de COSMYX, mais également de Visière Solidaire et de la manufacture de proximité industrielle Val Solidaire, a pu parler des enjeux territoriaux et de la plus-value que représentait l'adoption de la fabrication distribuée. Les Tiers Lieux et les manufactures de proximité représentent aujourd'hui un moyen de développer ces micro-usines et d'entrer de plain-pied dans l'industrie du futur.

"J'ai le sentiment qu'il y a peut-être les prémices d'un mariage entre les territoires et l'industrie qui ont longtemps été opposés. Pendant très longtemps l'industrie a pu croître et s'embellir parce qu'elle a fait des économies d'échelle parce que l'environnement ne coûtait rien. Aujourd'hui on s'aperçoit que le litre de carburant est plus cher, que la taxe carbone doit être payée. Inévitablement ça sera un retour du local ! " Marc Laget, responsable du programme Nouveaux Lieux, Nouveaux Liens chez ANCTerritoires


COSMYX, Distrifab et Bee's Dream s'installent pour le show de la fabrication distribuée


Après les passages des différents acteurs présents à la Banque des Territoires, les 3 acteurs français entrent en scène pour ce qui marquera une première européenne voire mondiale pour la fabrication distribuée. A ce moment-là, toute la chaîne de la fabrication distribuée est réunie au micro du Hub des Territoires :

  • COSMYX, concepteur et fabricant d'imprimantes 3D françaises professionnelles

  • Bee's Dream, startup premier prix du concours Lépine 2021 pour l'invention de ses alvéoles pour abeilles afin de révolutionner la consommation du miel et réintroduire plus facilement les abeilles sur les territoires

  • Distrifab, LA plateforme de la fabrication distribuée


"J'aime bien penser que ce sont les abeilles qui ont créé les premières micro-usines. Elles ont également inventé l'impression 3D. Par vocation les ruches ont besoin d'être installées sur tout le territoire pour un souci de pollinisation et la fabrication distribuée peut être un vecteur de développement de l'apiculture" Charles-Olivier Oudin, Fondateur de Bee's Dream

Pour la démonstration, COSMYX avait amené une micro-usine, qui intégrait notre solution d'éjection automatique constituée de 6 NOVA, primée au Global Industrie Awards 2022, ainsi que 7 autres imprimantes réparties sur l'ensemble du territoire. Pour la démonstration COSMYX, Distrifab et Bee's Dream ont simulé le passage d'une commande de Bee's Kiss. L'effet a été immédiat avec le lancement simultané des 13 imprimantes 3D professionnelles NOVA. En un peu moins d'un quart d'heure, toutes les imprimantes se sont mises à produire la pièce et les éjections se sont succédé à la Banque des Territoires. Une démonstration qui a impressionné l'assistance et qui a mis en avant l'avance prise par COSMYX et Distrifab dans la fabrication distribuée. L'évènement était aussi l'occasion de lancer officiellement le premier label de la fabrication distribuée : Distrifab Inside.




Pour découvrir les spécificités de notre imprimante 3D française professionnelle NOVA cliquez ici

Pour pré-commander notre imprimante 3D française professionnelle grande taille SUPER NOVA cliquez ici

Pour toute demande d'interview cliquez ici

N'hésitez pas à suivre notre actualité sur Linkedin et Facebook

Comments


bottom of page